haut  

 

 

Paroles & Gestes

11 numéros par an

Magazine mensuel d'information et de communication du diocèse de LAVAL

 
Vous êtes sur une page du site de la paroisse Saint Pierre du Maine
 
Le magazine du diocèse de Laval est une magnifique revue qui comme son nom l'indique présente des PAROLES fortes d'acteurs et de témoins de la Foi aujourd'hui et aussi relatent en textes et photos des ACTES diocésains, paroissiaux ou qui concernent des mouvements et des communautés.
En juin 2014, dans le numéro 159, le dossier : CHERCHER l'UNITÉ aborde plusieurs aspects de la recherche de l'unité dans nos différentes communautés de vie.
Le Père Jean-Luc ROBLIN curé de notre paroisse nous présente le défi de "faire l'unité dans la paroisse"

Faire l’unité dans la paroisse

Comme l'évêque au niveau diocésain, le curé a pour mission de faire l'unité dans sa paroisse. La chose n'est pas toujours aisée pourrait-on dire parfois avec euphémisme. Paroles&Gestes a demandé ce qu'il en était au Père Jean-Luc ROBLIN, curé de la paroisse St-Pierre du Maine qui compte près de vingt clochers.

 

La multitude des croyants n'avait qu'un seul cœur et une seule âme". Un rêve ! La réalité des premières communautés telle qu'elle apparaît dans les lettres de St Paul est toutefois plus contrastée que la description du livre des Actes des apôtres. Paul évoque les disputes et les jalousies (1 cor 3, 3). Et pourtant, il nous faut être signe d'unité dans nos familles, nos quartiers, dans nos milieux de travail et dans notre paroisse. C'est notre devoir être : devenir en tant que communauté chrétienne "maison et école de la communion". C'est le défi qui se présente à nous aujourd'hui si nous voulons être crédibles de façon nouvelle et susciter l'étonnement et l'attrait de nos contemporains.

Comment faire en paroisse ?

La communion est une façon d'être. Elle est au dire de Jésus le signe distinctif des chrétiens : "C'est à l'amour que vous aurez les uns pour les autres que tous vous reconnaîtrons pour mes disciples". Dans sa lettre apostolique A l'aube du nouveau millénaire, Jean-Paul II répond à cette question. Il faut avant tout se convaincre que, si dans notre vie chrétienne l'amour évangélique fait défaut, tout sera inutile.

Pour être signe d'unité dans la paroisse, il faut rejoindre les autres là où ils en sont... faire le premier pas, entrer dans leur monde, s'intéresser à ce qui fait leur vie. J'en suis témoin en accueillant des jeunes parents qui demandent le baptême pour leurs enfants. C'est vrai aussi pour les jeunes couples qui se préparent au mariage. La spiritualité de l'unité, c'est la capacité de voir d'abord ce qu'il y a de positif dans l'autre, pour l'accueillir et le valoriser comme un don de Dieu.

Dans la paroisse, l'équipe pastorale est un lieu d'échange et de collaboration entre les laïcs et le curé. Il faut apprendre à déléguer, à se faire confiance. A mon sens, le curé doit bien souvent apaiser les choses. Il faut mettre très souvent de l'huile dans les rouages de nos relations ! Et c'est toujours à refaire. Souvent dans des situations conflictuelles, des paroissiens me demandent un entretien. Je les accueille. Je prends le temps d'écouter et d'essayer de comprendre. Dans un second temps, je propose aux personnes concernées de s'asseoir ensemble autour d'une table. Cela permet d'avancer et de recommencer un travail plus serein. Je pense que trop souvent dans nos paroisses, on manque de procédures de résolutions des conflits. Il y aura toujours des conflits et c'est normal. Je crois que les conflits peuvent être constructeurs. Il est bon pour des chrétiens de s'aguerrir pour intégrer le conflit dans la foi. Cela est synonyme de courage. Le Pape François qui en appelle au courage de tous les chrétiens : laïcs, prêtres et évêques, l'a bien compris : c'est la peur qui tue. Or la peur, c'est le contraire de la foi.

Sur la paroisse St Pierre du Maine que je découvre, la présence de nombreuses communautés nouvelles et religieuses inspirent parfois plus de méfiance que de joie ! C'est toujours difficile de rencontrer l'autre qui est différent de nous. Pourtant, il a quelque chose à nous dire. Il faut au moins accepter d'entrer en dialogue. Je crois que c'est important de s'engager en faveur du débat dans nos paroisses. Discuter peut amener à nuancer ses positions pour entrer dans un chemin de dialogue constructif. Pour cela, il faut revêtir le vêtement du Christ qui se fait humble et serviteur. Nous n'aurons jamais fini de vivre l'évangile du lavement des pieds.

P. Jean Luc ROBLIN

N°159 - Paroles & Gestes - 17

Demandons l'unité de l'Église par le pape François
 
Retrouvez l'article complet avec sa vraie mise en forme dans le dossier de Paroles & Gestes en feuilletant la revue numérique ci-dessous.
Télécharger en pdf seulement l'article rédigé par le Père Jean-Luc Roblin
 

 

Découvrir le service de Communication et Information du diocèse de Laval

Vous pouvez en profiter pour vous abonner à la revue

Télécharger le coupon d'abonnement

 
 
 
 
 
 
 

accéder au sommaire du site de la paroisse St Pierre du Maine